La liste de mes envies

Titre original: la liste de mes envies  

Auteur : Grégoire Delacourt

la-liste-de-mes-envies-473254

Date : 2012

Genre : roman            

La liste de mes envies est un ouvrage écrit par Grégoire Delacourt, publicitaire et écrivain. il est publié en 2012 et à été un best sceller avec 500 milles exemplaires vendus, 2 adaptations théâtrales et une adaptation cinématographique.

Grégoire Delacourt est un publicitaire et écrivain français né le 26 juillet 1960 à Valenciennes.

Il publie son premier roman à l'âge de cinquante ans L’Écrivain de la famille (plus de 20 000 exemplaires vendus en grand format, 100.000 en édition de poche) puis La Liste de mes envies en 2012 qui devient très vite un bestseller avec plus de 500 000 exemplaires vendus avant sa sortie au Livre de Poche où il dépasse les 600 000 exemplaires. La Liste de mes envies a fait l'objet d'une adaptation au théâtre jouée par Mikaël Chirinian, mise en scène par Anne Bouvier et produite par Salomé Lelouch, jouée de janvier à mai 2013 au Ciné 13 Théâtre. Puis reprise en Avignon au Off et à nouveau au Ciné 13 Théâtre de septembre 2014 jusqu'au 12 janvier 2015. Cette adaptation vaut à Mikaël Chirinian une nomination aux Molières 20144 dans la catégorie "Seul en scène"5. L'adaptation cinématographique, produite par Clémentine Dabadie et Thomas Viguier a été confiée à Didier Le Pêcheur avec Mathilde Seigner, Marc Lavoine et Patrick Chesnais dans les rôles principaux. Le film est sorti en mai 2014 et totalise plus de 440 000 entrées. En octobre 2016, une nouvelle version théâtrale est créée à Montréal

Ce livre aborde la thématique de la place des sentiments dans le bonheur et en particulier la place de l'argent qui remplace les sentiments dans nos sociétés modernes.

Cette œuvre raconte l'histoire de Jocelyne, qui s'est marié à Jocelyn. Au début, sa vie est simple; elle est heureuse grâce à l'amour qu'elle porte à son mari et à ses deux enfants. Elle se contente des joies du quotidien et sa vie est plutôt monotone. Elle supporte cela en se disant que si on ne se mentait pas à soi-même on ne serait pas heureux.

Cependant un jour elle à un accident de grossesse et son troisième enfant meurt à la naissance. Elle sombre dans la tristesse tandis que son mari éprouve de la haine à son égard. Mais après cette période difficile leur amour reprend le dessus.

Un jour Jocelyne gagne 18 millions d'euros en jouant à l'euro million. Au début elle  est très contente mais rapidement elle a peur de gâcher le bonheur simple qu'elle a avec son mari. Cette crainte constante l'empêche d'être heureuse car elle pense "réaliser le rêve des autres c'est prendre le risque de les détruire". Elle ne dit rien à son mari et culpabilise comme le montre la citation "je fus riche de sa confiance, ce qui est la plus grande richesse".

Son argent la rend envieuse, "je n'ai plus que des envies". Un jour son mari trouve le cheque et s'enfuis avec alors qu'il était heureux car "la convoitise brule tout sur son passage". Jocelyne éprouve des regret car "elle possédais ce que l'argent ne pouvais acheter mais juste détruire, le bonheur". Plus tard son mari est pris de remord et lui rend l'argent mais du fais du sentiment de trahison qu'elle ressent et s'en vas avec l'argent, "j'étais aimée, mais désormais incapable d'aimer".

Cette œuvre nous montre à quel point l'argent peut être néfaste sur le bonheur quand il remplace les sentiments. En effet ce livre nous montre en premier lieu que même sans posséder beaucoup on peut être heureux en se contentant de ce que l'on a. Il nous montre que les relation avec les autres et les sentiments qui en découlent, l'amour notamment, sont par contre essentielle pour être heureux. En second lieu il montre que l'argent a trop souvent tendance à  nous faire oublier nos sentiments en nous faisant croire qu'il permet de tout obtenir. L'on se perd ensuite dans de faux besoins et le bonheur devient une notion creuse qui consiste à consommer ou montrer sa richesse afin de trouver une illusion passagère du bonheur.

Cet ouvrage nous montre une multitude de sentiment, positifs ou négatifs, que l'on a déjà tous ressentis et qui sont indissociable du bonheur car ils permettent de le ressentir, la joie par exemple, ou de mieux l'apprécier en suite, comme la tristesse.

L'œuvre nous met également en garde car nous avons tendance à nous plaindre de notre situation alors qu'en relativisant on se rend compte que l'on ne vit pas si mal.  Cependant la société nous pousse à toujours plus posséder, toujours plus consommer ce qui serais sensé nous apporter le bonheur alors que ce livre nous montre que cela est faux si nos sentiments sont oubliés. 

  •  DELACOURT, gregoire. La liste de mes envies.
  • PARIS, Edition: Jean-Claude Lattès, 2012, 185 p.